Le marché d’Alpine Property – juillet 2019

This post is also available in: English (Anglais)

Quand vous travaillez pour une agence immobilière, toute nouvelle connaissance vous demande « comment va le marché ? » assez rapidement dans la conversation. Question de politesse, je suppose ! Mais au-delà des civilités, cela intéresse réellement notre clientèle. Par conséquent, dresser un état du marché fait partie de nos tâches récurrentes.

J’ai couché mes idées par écrit sur le sujet à plusieurs reprises. Ce blogue contient des articles sur le marché datant de 2017, 2014, 2013, 2011, 2010 et 2009 (deux fois !). Je remarque que mes mois favoris pour produire ce rapport sont juin et juillet. Rien d’étonnant à cela, quand on consulte les statistiques du site d’Alpine Property pour l’année.

Juin est le mois où le site est le moins fréquenté ; les nouvelles demandes de renseignements suivent la même tendance. L’activité reprend en juillet, puis le volume se maintient en automne. Nous continuons à faire des visites pendant ces mois tranquilles, toutefois elles ont souvent été organisées un ou plusieurs mois d’avance. Comme la plupart des appartements, maisons ou chalets à vendre sont loués pendant la saison, il est logique de les visiter en dehors des périodes de vacances, au moment où elles ont le plus de chances d’être vacantes. 


J’ai regardé rapidement si je pouvais dégager une tendance en ce qui concerne les dates d’achèvement. Je n’ai rien trouvé. D’une année à l’autre, nos pics d’achèvements semblent totalement aléatoires : aucun mois ne se démarque.

Rapport sur le marché

Passons mes réflexions sur les variations saisonnières. Qu’en est-il du marché réel ? De manière générale, ses conditions ressemblent beaucoup à celles de 2017. Probablement en mieux. En 2017, je faisais état d’une bonne stabilité, d’un nombre égal d’acheteurs et de vendeurs. L’hiver dernier a été très occupé chez nous. À vrai dire, c’était l’un des plus frénétiques que nous ayons connu en 20 ans d’activité ! Nous avons même eu une impression de surchauffe.

L’enneigement avait été bon. Un peu tardif, certes, mais abondant et ensoleillé ! Notre principale base de clientèle est française ; elle demeure dynamique. Nos clients anglophones ne veulent plus entendre parler du Brexit, par conséquent pour beaucoup d’entre eux, les affaires continuent. Nos acheteurs domiciliés en Suisse ont toujours bon moral et aiment notre région. En troisième position ex æquo, on trouve maintenant les clients belges ou néerlandais. Ils ont toujours été présents, mais ils sont plus nombreux cette année. Le rêve de posséder une résidence secondaire dans les montagnes perdure ! La surchauffe s’est calmée à partir de juin-juillet 2019 sous l’effet d’une baisse du taux de change €/£. Cela est très lié au Brexit.

Au fil des années, nous avons parlé de la langue dans laquelle nos clients s’expriment, et non de leur nationalité. Toutefois, nous pourrions aussi parler des grandes villes dans lesquelles ils résident. Londres et Paris arrivent en tête, bien entendu, suivies par Genève, mais il est aussi question de Bruxelles et d’Amsterdam maintenant. L’une des conséquences inattendues du Brexit est le délaissement de Londres au profit de ces dernières villes européennes. Il va sans dire que Genève est si bien connectée avec chacune d’elles ! C’est une autre raison pour laquelle notre région reste si prisée.

Effet du taux de change

Le graphique ci-après pourrait vous laisser penser que la « bulle » de cette année était liée au taux de change. Je ne crois pas que cela soit le cas. Premièrement, parce que notre clientèle basée au Royaume-Uni ne représente désormais que 40 % de notre marché. Deuxièmement, bien que ce graphique soit impressionnant, il ne l’est pas si l’on regarde la courbe sur plusieurs années. La deuxième image est révélatrice à cet égard : le taux de change a peu fluctué au cours des trois dernières années.

Taux de change €/£ sur 1 an

Taux de change €/£ sur 5 ans

Le grand changement qui a marqué l’année est l’arrivée de nombreux appartements neufs dans toutes les grandes régions de ski. Ces appartements, généralement bien situés, répondent à des spécifications très exigeantes et affichent des prix à la mesure de leur luxe. À tel point que nous leur avons créé une page spéciale sur notre site Web :

https://alpine-property.fr/programmeneuf

Vous trouverez sur cette page 18 nouveaux complexes résidentiels avec des appartements à vendre partout en Haute-Savoie. Ces nouveaux immeubles ont « poussé » grâce à la santé du marché, mais aussi à la suite d’un changement gouvernemental touchant aux zones constructibles. Afin d’augmenter la densité de population dans les villes et, à l’opposé, de préserver les ceintures vertes, les autorités locales se sont vu demander d’assouplir leurs règlements d’urbanisme. Ces appartements neufs en sont le résultat !

Rapports antérieurs

https://blog.alpine-property.com/2017/06/07/le-marche-dalpine-property-en-juin-2017/?lang=fr

https://blog.alpine-property.com/2014/02/01/rapport-sur-le-marche-immobilier-a-saint-gervais/?lang=fr

https://blog.alpine-property.com/2013/07/19/rapport-dalpine-property-sur-le-marche-immobilier/?lang=fr

Et en anglais seulement :

https://alpschaletforsale.wordpress.com/2011/03/29/french-property-market-2010/

https://alpschaletforsale.wordpress.com/2010/01/08/property_market_alps_france/

https://alpschaletforsale.wordpress.com/2009/08/04/state-of-the-market/

https://alpschaletforsale.wordpress.com/2009/03/30/spring-alpine-property-market-review/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.