Les vélos à assistance électrique, autrement appelés VAE ou e-bikes, sont la sensation de l’heure dans les Alpes. À vrai dire, ils sont le grand centre d’intérêt de l’ensemble de l’industrie du vélo ; ils constituent un segment de marché en forte croissance, et l’industrie a toujours besoin de croissance. Les chiffres les plus récents que j’ai trouvés sur bike-eu.com indiquent que 23 % des 325 000 bicyclettes vendues l’an dernier en Suisse étaient à assistance électrique, portant le nombre total d’e-bikes helvétiques à 400 000 ! Ici, LeMonde.fr fournit les chiffres équivalents pour la France et les compare avec ceux de l’Allemagne et de la Belgique. Apparemment, les ventes de VAE s’ajoutent à celles des vélos classiques.

Étant fou de vélo depuis ma prime jeunesse, je trouve cela assez logique. En effet, les e-bikes démocratisent le cyclisme, le mettant à la portée de tous, pas seulement des personnes en forme physiquement. Cela est particulièrement vrai dans les montagnes. Je viens de terminer une traversée cycliste des Alpes jusqu'à Nice en six jours, et je n’arrête pas de me dire qu’avec un VAE et un minimum de passion pour la petite reine, tout le monde aurait pu en faire autant. Comme on pouvait s’y attendre, j’ai vu beaucoup de VAE. J’ai également constaté que ma carte IGN avait été adaptée pour les e-bikes.

Depuis quelques années, le domaine des Portes du Soleil s’affaire à promouvoir le VAE ; plus de 20 magasins en louent, et la plupart des renseignements utiles, y compris une carte, se trouvent sur cette page Web :

http://www.portesdusoleil.com/ete/vtt-electriques.html

Un salon international du vélo électrique a vu le jour :

http://www.morzine-avoriaz.com/agenda-bikelec-salon-international-du-velo-electrique.html

Mes recommandations habituelles sont toujours en vigueur dans ce domaine : à moins d’être très habile sur votre deux-roues, quitter le bitume ou les pistes cyclables pour des sentiers de VTT comporte des risques. Il est bon de débuter avec un guide. Pour les intrépides, j’ai relevé quelques pistes faciles dans les Portes du Soleil dans cet autre billet :

http://blog.alpine-property.com/fr/2016/05/24/family-friendly-mountain-biking-morzine/

Chaque année, le domaine accueille un énorme événement de VTT, le PASS'PORTES du Soleil MTB ; je profite immanquablement de l’occasion pour essayer gratuitement les modèles électriques Lapierre en démonstration. Cette année, pour la première fois, il y avait une ePass’Portes. Le parcours suivait l’une de mes routes préférées, avec quelques remontées mécaniques pour faire bonne mesure. Si vous pouvez y aller, vous allez passer une excellente journée !

Certaines personnes ne comprennent pas la pertinence des e-bikes ; j’ai mes « pour » et mes « contre ».

Pour

  1. Ils donnent la possibilité de faire du VTT dans les montagnes sans remontées mécaniques, donc hors saison, tard le soir ou hors piste. Ils peuvent vous faire économiser 27 € de forfait par jour !
  2. Ils harmonisent les capacités d’un groupe disparate. Les plus rapides n’auront pas à attendre 20 minutes à la fin de l’ascension... pour annoncer qu’ils sont prêts à repartir 10 secondes après l’arrivée de ceux qui peinent à suivre !
  3. De la même manière, ils peuvent être utiles aux couples qui veulent rouler ensemble. Finis les tandems !
  4. Le vélo est un sport merveilleux, qui intimide parfois par manque de condition physique. Un VAE peut résoudre le problème.

Contre

  1. Les e-bikes coûtent cher.
  2. Ils sont lourds.
  3. Ce sont quasiment des véhicules à moteur, et à cause de cela, les e-cyclistes pourraient mal « cohabiter » avec les autres utilisateurs de nos espaces sauvages.
  4. Après en avoir essayé un, le retour au vélo sans assistance est laborieux !
  5. Leur technologie change rapidement, aussi les modèles de l’an prochain seront plus performants et moins onéreux que ceux de cette année !*

*J’en ai loué un chaque année depuis quelques temps et chaque fois, j’ai pensé « ils y sont presque ». Cette année, j’ai utilisé un modèle 2017 et me suis dit que les fabricants avaient réussi – qu’ils y étaient arrivés. Excepté le poids de la machine (imperceptible en mouvement) et l’autonomie (j’ai parcouru 30 km et gravi 700 m de dénivelé), je ne vois pas ce qui pourrait être amélioré.

*Je viens d’apprendre que Bosch (l’un des principaux fabricants de moteurs de VAE) a ajouté un système de freins antiblocage (https://www.bosch-ebike.com/fr/actualites-et-articles/nouveautes/nouvel-systeme-abs-pour-velos-a-assistance-electrique/)… On n’arrête pas le progrès !

Posted on by Gareth Jefferies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *